Quelques pas de solitude

Publié le par Gilles Vidal

quelques-pas-de-solitude-couve.jpg« 

«« Un écrivain en arrivera toujours à parler de l’avantage que la solitude lui procure. J’aime être seul jusque dans la foule, oui, seul parmi les autres alors que pour beaucoup il s’agirait là de la pire des choses. Dans le flot, la cohue même, rien ne me distingue ou presque et je peux devenir très étrange en moi, jusqu’à être libre, si ça me chante, de ne plus me ressembler. » Le narrateur – que nous connaissons bien – de Quelques pas de solitude, court récit intensément personnel, arpente en apesanteur l’orée de son néant. Un frère s’est enfui d’un coup de fusil après avoir éteint le chauffage, comme une phalène emportée par le vent, un autre survit avec des vers ivres en guise de béquilles. Un père s’est éteint, bougie épuisée, suivi par une sœur emportée par le crabe. La mère est encore là, heureusement, car la compagne, elle aussi, s’en est allée – mais sans doute pour d’autres raisons. Quoi de mieux alors que la Nature pour polir les barbes atroces de la solitude ? Comme l’Armand sublimement dénudé d’Emmanuel Bove dans son roman éponyme, le narrateur déboussolé cherche le bout du tunnel, titubant, un narrateur qui, à la fin du récit, retrouvera la solitude, elle féconde, de l’écriture – en fait, sa raison de vivre –, et des éléments de Nature rassemblés au gré de son errance, partira à l’aventure de la narration, repartira à l’assaut de la langue, toujours, car telle est la rédemption, solitude ou pas : car si tu donnes un coup de pied à chaque pierre que tu rencontres, au bout d’un certain temps, tu n’auras plus de chaussures, mais tu rencontreras toujours des pierres.

Je ne sais pas s’il est encore possible de se procurer ce court récit hors commerce édité en tirage limité par la librairie Ombres Blanches de Toulouse : si c’est le cas et que vous vous trouvez non loin de la place du Capitole, courez-y.

Quelques pas de solitude, de Pascal Dessaint, 28 p., Hors commerce, éditions Ombres Blanches, Toulouse.

© Gilles Vidal

 http://gilles-vidal.pagesperso-orange.fr/Site_de_Gilles_Vidal/Bienvenue.html

 

 

Commenter cet article